Archives de mots clés: handicap

Le petit truc en plus d’Artus

Arthus-Sylvain Un p'tit truc en plus

Un petit truc en plus, c’est le film d’Artus qui est sorti le premier mai 2024. On en parle partout, surtout depuis qu’il a dépassé le million de spectateur en une semaine, puis un second million la semaine suivante, puis un 3 ème million… Mais ce dont j’ai envie de vus parler, c’est du petit truc en plus d’Arthus. (suite…)

Un p’tit truc en plus, film

Un p'tit truc en plus affiche film 2024

Un p’tit truc en plus, c’est le film que l’on n’attendait pas en tête du box office cette première quinzaine de mai. Pas spécialement encensé par la critique à son démarrage, c’est le public qui lui a offert l’intérêt des médias et ses lettres de noblesse. En dépassant le million d’entrées la première semaine et réitérant la seconde, c’est un peu devenu le film dont on parle. (suite…)

Nous serons tous, un jour dans notre vie des aidants ou des aidés….

Nous serons tous, un jour dans notre vie des aidants ou des aidés… C’est mathématique…. La France, au 1er janvier 2023 compte un peu plus de 68 millions d’habitants…. On admet le chiffre de 9 à 10 millions d’aidants, qui aident un proche, malade, âgé ou handicapé…. Ce qui veut dire qu’il y a 9 à dix millions d’aidés…

Allez, on prend le chiffre bas, 9 millions d’aidants, 9 millions d’aidés qui représentent 18 millions soit plus du quart de la population française… Et l’on ne compte dans ce quart, ni les fratries, ni les familles, ni les proches qui peuvent aussi être affectés de façon collatérale dans leur quotidien et dans leur vie… Finalement, n’avoir ni aidant, ni aidé dans son entourage relève plus de l’exception plus que de la règle… Et pourtant !!!!

(suite…)

La voix des handi-visibles, et si on se prenait à rêver

Foule. La voix des handi-visibles- CP-Karim-TATAI-Strasbourg

La voix des handi-visibles… Et si on se prenait à rêver… A rêver d’une société plus inclusive, plus respectueuse des différences. Une société qui donne une chance à chacun d’y être acteur, de ne plus se sentir sur la touche, de ne plus être invisible, pour quelque raison que ce soit….

(suite…)

De toutes nos forces

affiche de toutes nos forces

 

Quand la réalité est plus belle que la fiction

Vous avez peut-être vu ce film de Nils Tavernier, sorti en 2014.

Julien, 17 ans est paraplégique et se déplace en fauteuil roulant. Les rapports avec son père sont très difficiles car celui-ci n’a pas accepté le handicap de son fils et son travail est l’alibi de sa fuite et de la démission de son rôle de père. Julien découvre que son père, 25 ans plus tôt, avait été un sportif de bon niveau et avait participé à l’Ironman, une course de triathlon de l’extrême. (suite…)

L’inclusion, qu’est ce que c’est ?

inclusion

L’inclusion, c’est le mot à la mode… Mais savons nous ce que ce mot veut dire ? Ce qu’il sous entend ? L’inclusion, qu’est ce que c’est ? Ce n’est pas une recette miracle… Ce n’est pas un mot magique, un sésame sur une porte qui s’ouvre toute seule ni une revendication de plus.  Et si on parle beaucoup d’inclusion ces temps-ci, que ce soit à l’école, au travail, en politique, il faut garder en mémoire que c’est un long processus de transformation de la société. (suite…)

Rêves pour mon fils

Karim TATAI Lauréat 2015 Fondation de France

Lorsqu’il est arrivé il y a 36 ans dans ce monde, comme toutes les mamans, j’ai fait des rêves pour lui.

J’ai rêvé d’une vie où il serait en bonne santé, où il irait à l’école, apprenant sans difficultés à lire écrire et compter.

Je l’ai rêvé vif et intelligent comme son père, espiègle, aimant les livres, curieux de tout, meneur à ses heures….

Je l’ai rêvé me quittant pour aller faire sa vie, avoir un travail, des amis, une compagne, des enfants à son tour.

Des rêves pas bien grands, juste à la mesure d’une vie ordinaire.

Et puis, dès le premier mois, rien n’a été comme dans mes rêves…

(suite…)

aidants familiaux, l’armée des ombres…

Que serait en France l’accompagnement à la personne sans cette armée de l’ombre que sont les proches aidants.Ce sont des parents, des enfants, des conjoints, des amis qui mettent pour un temps ou pour longtemps leur carrière professionnelle et leurs rêves personnels entre parenthèse pour accompagner, sur le chemin du handicap, de la maladie ou du vieillissement un proche nécessitant une présence et un accompagnement chronophage.

En 2021, 9 millions 3 d’après les derniers chiffres dont 7 millions de femmes. La moitié travaille à temps partiel et doit ajuster son temps de travail à son temps d’aidant…. Un aidant sur 2 est un conjoint. (suite…)

Et si on arrêtait de demander des places pour nos enfants handicapés ?

Emplacement Réservé CP Karim TATAI

“Par définition, un bon établissement n’existe pas”.  C’est ce que disait Catalina Devandas-Aguilar, la Rapporteuse Spéciale de l’Onu sur les droits des personnes handicapées en 2017 lors de son verdict préliminaire sur la situation des personnes handicapées en France. C’est c’est ce qu’elle réaffirme dans son rapport final de mars 2019. Et depuis, est ce que cela a vraiment changé, même si dans les discours on parle de plus en plus d’inclusion ? Et même si le début du virage a été pris….

Dans le paragraphe 53,  la Rapporteuse Spéciale insiste sur le fait qu’il n’existe pas de « bon établissement d’accueil ». “puisqu’ils imposent tous un certain mode d’existence qui limite les possibilités de vivre une vie agréable sur la base de l’égalité avec les autres. Les personnes handicapées, y compris celles qui nécessitent beaucoup de soins, doivent avoir la possibilité de vivre en société. Le droit de choisir leur lieu de résidence et les personnes avec lesquelles elles vivent. (suite…)

coronavirus : confinement avec Karim 33ans, autiste et déficient mental, jour 2

Si le confinement avait mal commencé le jour 1, il a été plus serein le jour 2.

Bien sûr, Karim vient plusieurs fois par heure demander quand c’est fini le virus… Parfois avec brutalité, parfois juste en questionnement…. Quand est-ce que les filles de l’atelier reviennent, ce qui serait signe de retour à la normale.

-Mon père, il va lui casser la gueule à ce virus (suite…)