Archives par auteur: Rita TATAI

Autisme, handicap : la revendication par la grue

Quand les pouvoirs restent muets, inaccessibles et que les appels à l’aide se perdent dans les couloirs des administrations laissant des enfants et leurs parents, des personnes autistes ou porteurs de handicap sans solutions adaptées, la revendication par la grue s’avère un moyen très efficace de pointer les feux de l’actualité et d’interpeller le Président de la République. (suite…)

Quel avenir pour Dimitri Fargette ?

Dimitri Fargette et son frère avril 2017

Retour à la case HP (hôpital psychiatrique) pour Dimitri Fargette…. Pourtant, il y presque deux ans, on y croyait…. après 18 ans en hôpital psychiatrique, sous camisole chimique et contention, grâce à sa famille, Dimitri avait enfin pu quitter l’hôpital, pour être auprès des siens avant d’être admis dans un centre spécialisé pour personnes autistes. Des photos ont circulé, avec un Dimitri rayonnant, heureux de vivre et comme il n’y avait plus de nouvelles de lui, on se disait pas nouvelles, bonnes nouvelles…. Mais à présent tout est à recommencer. Quel avenir pour Dimitri Fargette ? (suite…)

La semaine de l’Autisme à Strasbourg, avril 2018

ballons-blancs-semaine autisme-2018-Karim-TATAI-Strasbourg

Cette année, l’association Autismes Aujourd’hui, pour la journée mondiale de l’autisme le 2 avril, organise différents événements qui s’égraineront entre le 3 et le 7 avril 2018…  En 2015, ce collectif de personnes, parents et professionnels concernés par l’autisme ont organisé un premier événement festif devant le Centre Commercial Rivetoile de Strasbourg. Ils ont réitéré en 2016 et 2017, cette fois-ci à l’intérieur du Centre Commercial (il avait fait bien froid la première année)… En 2017, l’association Autismes Aujourd’hui est crée. Ils obtiennent de la Ville de Strasbourg l’illumination du Centre Administratif en bleu… (suite…)

2 avril, la journée mondiale de l’autisme

Et nous voilà déjà au 2 avril, journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme…..Une année est passée. Le troisième plan autiste est terminé, le quatrième prend sa place…. L’argent destiné à l’autisme n’est pas bien dépensé comme l’indique le rapport de la Cours de Comptes et le rapport IGAS d’évaluation du troisième plan autiste n’est pas pour nous rassurer : la France est toujours à la traîne de tous les pays occidentaux…. Sommes nous trop fiers pour copier ce qui marche ailleurs ?

(suite…)

Vers une nouvelle politique du handicap en France ?

Va-t-on vers une nouvelle politique du handicap en France ? C’est ce que nous explique Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapée,  dans l’excellente émission d’investigation d’Arte Vox Pop du 28 janvier 2018.

“En 2015, 80 millions d’européens souffraient d’un handicap,15 % de la population soit environ 10 millions de personnes en France. Ils sont souvent invisibles aux autres, les valides. Ils ont du mal à se déplacer, du mal à trouver un travail.” (suite…)

autisme, on peut aussi rêver

ciel-St-Malo-Karim-TATAI-Strasbourg

 

L’autisme en France, des chiffres qui font peur :

    • 650 000 personnes autistes ou touchées par les TSA (Troubles du Spectre Autistique)
  • 6000 enfants naissent autistes
  • 80 % des enfants autistes non scolarisés
  • Le nombre d’enfants naissant avec des troubles autistiques augmente de plus en plus rapidement. Il y a deux ans encore, on estimait qu’un enfant sur 150 naissait autiste en France. Actuellement on avance le taux de 1 sur 100 et outre-atlantique, aux Etats-Unis et au Canada on commence à parler d’1 enfant sur 68….

Malgré 3 plans-autisme (2005-2007), (2008_2009), (2012,2015) et sa labellisation Grande Cause Nationale pour l’année 2012, à la veille du du quatrième plan autiste, la France accuse un retard important dans la prise en charge de l’autisme, retard pointé régulièrement par la Haute Autorité de la Santé…. On va jusqu’à dire que nous avons 50 ans de retard….

Voyage en Utopie

Je rêve…..

(suite…)

Immigration silencieuse, bienvenue en Autistie

En France, 6000 familles, chaque année, émigrent ou immigrent (ça dépend de quel côté on se place) en Autistie.

En France, chaque année, 6000 enfants autistes naissent, entraînant leur famille (contre leur plein gré), sans espoir de retour, dans un nouveau monde à découvrir.

Un monde parallèle.

On habite le même appartement, fréquente les mêmes amis (quand ils restent, mais c’est dans l’adversité que l’on compte ses amis), travaille dans la même entreprise avec les mêmes collègues de travail (quand on n’est pas obligé de quitter son emploi pour rester avec l’enfant), mais rien n’est plus pareil.

Ça ressemble à la vie d’avant, mais rien n’a plus la même couleur. (suite…)

Maman a fait un gâteau au chocolat

Aujourd’hui, maman a fait un gâteau au chocolat…. Ça paraît presque rien, mais après son AVC sévère il y a 11 mois, pour nous et pour elle, cela signifie beaucoup.

Il y a 11 mois, après son AVC, c’était un peu la panique, quand elle s’est retrouvée hospitalisée avec une hémiplégie du côté gauche et tout ce que cela signifie comme dépendance : ne plus bouger sa jambe et son bras, mais aussi, paralysie de la face gauche, difficulté d’élocution, de déglutition, ne plus tenir son dos droit et donc ne pas tenir seule assise…. (suite…)

Le stress chez les mamans d’enfants différents et chez les aidants

Être maman d’un enfant autiste ou différent, c’est un combat de tous les jours et ce n’est pas juste une formule toute faite…Selon une étude publiée en 2009 dans The Journal of Autism and Developmental Discorders, on trouve chez les mères d’enfants autistes un niveau de stress du niveau d’un soldat au combat.(Marsha Mailick Seltzer, directrice de University of Wisconsin-Madison’s waisman Center), (suite…)

Les mères : expertes de l’autisme….

CP Karim TATAI Strasbourg

“Pour s’occuper d’un enfant autiste, il faut  une expertise particulière et ce sont les mères qui ont principalement développé cette expertise”. C’est ce qui ressort d’une étude qualitative menée au Québec par Catherine Des Rivières-Pigeon, professeure au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Titulaire d’un doctorat en santé publique de l’Université de Montréal.

Le spectre de l’autisme regroupe une diversité de troubles et comportements. Chaque personne est unique et peut évoluer dans le spectre. Les intervenants ont une formation générale à l’autisme et souvent les mères, ayant acquis par la force des choses une expertise pointue de leur enfant, se retrouvent à former tout le monde, y compris les intervenants, quand ceux-ci veulent bien tenir compte de cette connaissance approfondie loin d’être considérée par eux comme expertise. Les corps intervenants, médicaux, sociaux ou médicaux-sociaux tiennent souvent peu compte des indications des mamans, tenues à l’écart d’une machine bien huilée dont elles seraient l’élément perturbateur, quand on ne les rend pas encore responsables ou coupables de l’autisme de leur enfant, ce qui arrive encore. (suite…)