De toutes nos forces

 

Quand la réalité est plus belle que la fiction

Vous avez peut-être vu ce film de Nils Tavernier, sorti en 2014.

 Julien, 17 ans est paraplégique et se déplace en fauteuil roulant. Les rapports avec son père sont très difficiles car celui-ci n’a pas accepté le handicap de son fils et son travail est l’alibi de sa fuite et de la démission de son rôle de père. Julien découvre que son père, 25 ans plus tôt, avait été un sportif de bon niveau et avait participé à l’Ironman, une course de triathlon de l’extrême. Il veut le pousser à courir cette course avec lui, en binôme. Mais Paul, aigri par le handicap de son fils et par son licenciement, rejette brutalement cette proposition de son fils. Julien va  peu à peu convaincre son père de tenter de reprendre l’entraînement et de finalement courir l’Ironman ensemble.

Tout cela semble du domaine de l’improbable, et pourtant….

Je vous invite à découvrir, à travers une vidéo, certes de très mauvaise qualité, l’histoire véridique de Dick et Rick Hoyt. Si le film s’est inspiré de cette histoire, la réalité dépasse de loin la fiction.

Rick and Dick Hoyt_4Rick et Dick Hoyt

Si Julien est paraplégique, Rick, lui est infirme cérébral gravement atteint. A sa naissance, les médecins ont même conseillé aux parents de le laisser dans une institution car il ne sera jamais qu’un “légume”. Les parents refusent ce verdict et décident d’élever Dick comme leurs autres enfants. Et là, un coup de chapeau particulier à Dick, le papa, lieutenant-colonel de la garde nationale américaine, car nous savons bien, nous les mamans, comment les pères ont plus tendance à ressembler au Paul du début du film qu’au Dick qui dès le plus jeune âge de son fils, s’investit dans son évolution et ses apprentissages.

 

Rick and Dick Hoyt

Rick and Dick Hoyt

Non seulement Rick ne sera pas un légume comme le pronostiquait le corps médical, mais à 12 ans, il pourra communiquer grâce à l’ordinateur, faire des études et même passer un diplôme universitaire. Il est diplomé du Boston University.

Depuis 1981, Dick et Rick courent. En 33 ans, ils ont couru ensemble 1000 courses officielles dont 70 marathons, 24 triathlons et 6 Ironman. en 2014, le père âgé de 72 ans, Dick et Rick ont couru leur dernière course, le marathon de Boston (pour la 31 ème fois).

Alors, c’est vrai, la vidéo est plus que mauvaise, mais cette histoire nous donne l’envie de nous battre, encore et encore pour refuser les verdicts et les diagnostics. Cliquer sur le texte ou la photo pour voir la vidéo. Il y a deux ou trois vidéos plus esthétiques, mais j’ai choisi celle-ci parce qu’elle est aussi une interview de Dick et Rick : l’émotion et l’amour passe dans les regards, dans les gestes et dans les mots qui ne sortent pas facilement.

Une histoire d’amour entre un père et son fils : Dick et Rick Hoyt

Dick et Rick Hoyt

Dick et Rick Hoyt

 

 

 

 

 

 

Alors, pour chaque fois que l’on a envie de baisser les bras, quelques minutes de vidéo, et c’est reparti….

Chacun son Ironman, son Everest ou sa traversée du désert…. Chacun ses objectifs….

Si avoir un enfant handicapé n’était pas qu’un accident de la vie fait pour nous empêcher de vivre nos rêves mais l’opportunité de nous dépasser et de visiter ensemble une part d’humanité.

Le message de la Team Hoyt est que chacun devrait être intégré dans la vie quotidienne.

 

Si vous avez aimé cet article, (et la vidéo) n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages