autisme, handicap, des décisions qui vont changer nos vies ?

Le 2 décembre 2016, le Comité Interministériel du Handicap s’est réuni à Nancy, regroupant Premier Ministre, ministres, parlementaires Délégué interministériel du handicap, Préfet de Meurthe et Moselle, membres du Conseil National consultatif des Personnes handicapées, conseillers départementaux, Président de la Métropole de Meurthe et Moselle, directeur général de l’ARS et membres d’associations locales du handicap. Bilan de la journée : 104 pages de mesures et de décisions afin d’améliorer l’accompagnement à l’autonomie des personnes en situation de handicap… 90 mesures réparties en 14 actions prioritaires ont renforcé les feuilles de route ministérielles précédentes. Des décisions qui vont, si elles sont appliquées, améliorer la vie de bien des personnes autistes ou en situation de handicap.

Cette réunion n’a lieu que très rarement pour en espérer beaucoup.

Qu’est ce que le CIH, Comité Interministériel du Handicap ?

 

Le Comité Interministériel du Handicap a été créé par décret en 2009, s’est réuni pour par première fois en septembre 2013, suivi par deux Conférences Nationales du Handicap, en décembre 2014 et en mai 2016. C’est donc une bonne nouvelle qu’il se soit réuni, Sans décisions interministérielles, la Secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé et chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, malgré toute sa volonté et son énergie, a un champ d’action limité.

comité interministériel du handicap

comité interministériel du handicap
2 decembre 2016

Chargé de définir une stratégie nationale du handicap et d’organiser le travail entre tous les ministères concernés par la politique du handicap,  le Comité Interministériel est présidépar le Premier Ministre et réunit les ministres de l’éducation, du logement, de la culture, de la recherche, du travail, du sport, de la santé, de la défense, ainsi que des représentants des collectivités territoriales.

L’ambition est de mieux mobiliser et synchroniser les services de l’Etat, ainsi que d’optimiser et de renforcer leur dialogue avec le monde associaltif.

Voici quelques extraits du discours de clôture du Premier Ministre :

« Notre responsabilité à tous, c’est d’agir plus que jamais à tous les niveaux pour donner à chaque personne la vie digne à laquelle elle aspire ; le droit d’être aussi autonome que possible. Vous mesurez et nous mesurons tous, je l’ai entendu ce matin dans nos échanges, les limites de dispositifs, de services cloisonnés, d’établissements globalement onéreux et pas toujours adaptés aux besoins des personnes handicapées. Il faut toujours être lucide, il faut toujours être le plus proche de la vérité. Les réponses ne sont pas toujours satisfaisantes malgré l’action engagée alors même que 12 millions de Français,12 millions de Français vivent avec un besoin spécifique en matière d’autonomie.

Emmanuel Valls présidant le Comité Interministériel du Handicap

Emmanuel Valls présidant le Comité Interministériel du Handicap

« Nous savons qu’il faut changer radicalement notre approche du handicap, cesser devoir les handicaps simplement comme des déficits à compenser, cesser de penser uniquement en termes de structures dédiées. Elles ont bien sûr leur utilité, elles sont indispensables et agissent surtout pour que les personnes handicapées soient accueillies partout. »

« Le travail mené par les ministères a débouché en concertation bien sûr avec le CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées) sur une nouvelle feuille de route et ce comité interministériel nous a permis de l’arrêter ensemble. En tout, 90 mesures, chacune a été réfléchie, celles qui le nécessitent seront concertées encore. Toutes seront bien sûr financées. »

En espérant que ces mots (et surtout le dernie)r ne soient pas juste de belles paroles… Car sans financement adéquat, les meilleures intentions ne resteront que des voeux pieux.

Les 14 actions prioritaires

Ci dessous, la liste des 14 actions prioritaires. Pour consulter les 90 mesures concrètes correspondantes, cliquez ici.

  1. Rendre le système éducatif et l’enseignement supérieur plus inclusifs
  2. Favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi
  3. Soutenir la Citoyenneté par une meilleure inclusion social
  4. Développer des solutions innovantes grâce au numérique
  5. Développer l’habitat inclusif
  6. Améliorer la compensation du handicap
  7. Soutenir les familles et les proches aidants
  8. Renforcer et rendre plus inclusive l’offre médico-sociale
  9. Renforcer l’accès à la prévention et aux soins
  10. Préparer le 4ème plan « Autisme »
  11. Mieux prendre en compte le handicap psychique
  12. Améliorer la prise en charge du polyhandicap
  13. Faciliter l’accès aux droits
  14. Renforcer le pilotage interministériel par le SG-CIH et la coordination des acteurs

Nous attendons avec impatience la mise en œuvre et la concrétisation de ces mesures, car pour nous qui voyons grandir nos enfants sans solutions appropriées et parfois sans solutions du tout, le temps des solutions est toujours trop long….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages